Nouvelle publication : Poésie et langue : aspects théoriques et didactiques | Association Internationale de Stylistique

Nouvelle publication : Poésie et langue : aspects théoriques et didactiques

par Présidence AIS ~ 1 mars 2019. Classé dans: Non classé.

Centre de recherche sur les médiations
Communication, langue, art, culture
(EA 3476, Université de Lorraine, France)

Pratiques 179-180, 2018

« Poésie et langue : aspects théoriques et didactiques »

sous la direction de Michel Favriaud

Consulter en ligne : https://journals.openedition.org/pratiques/4539

PRÉSENTATION

Cette livraison renoue avec l’histoire un peu compliquée de la revue Pratiques et de la poésie, jadis au cœur de son projet politique et didactique de rénovation de l’enseignement du français. Mais au fil du temps, les numéros consacrés à la poésie, ou, mieux encore, l’intégrant dans ses problématiques (syntaxe, sémantique, lexicologie, genre, récit, écrit-oral, ponctuation entre autres) étaient devenus rares et de plus en plus pessimistes. Car la poésie, transgenre, trans-régime (linguistique) et peut-être transdisciplinaire, peut opérer, sur la langue et sur l’enseignement, un triple effet, de stimulation, de loupe et de questionnement.

Les poètes et les linguistes renouent ici les fils qu’on avait laissés s’effilocher, malgré les travaux sur la poésie de Saussure, réintégrés dans une leçon moins structuraliste, et ceux mis au jour plus récemment de Benveniste, de Coseriu (sans oublier ceux de Jakobson et Meschonnic) qui nous montrent qu’il y a bien une tradition (indo)européenne et francophone de lien entre poésie et théories de la langue – largement réassurée par Humboldt et Mallarmé au XIXe siècle – qu’il faut faire fructifier, loin d’une théorie de l’écart poétique, qui exclut la poésie de la langue et de la didactique du français.

Les didacticiens de FLM et de FLE (soutenus par les poètes), avec leurs manuels, leurs genres d’activités et leurs gestes professionnels, peuvent-ils rester à la traine, au moment où la psychologie cognitive, les théories de la réception littéraire subjective, de la communication empirique et consumériste et de l’ergonomie du travail semblent occuper tout l’espace scientifique et professionnel, et conduire la main des politiques ? C’est au contraire le bon moment où la poésie, la linguistique et l’écologie de l’apprentissage doivent s’inviter au débat public pour faire en sorte qu’imaginaires singuliers, imaginaires collectifs, configurations littéraires et textuelles d’un côté, et réflexivité raisonnée sur la langue et les œuvres de l’autre épaulent, complètent ou contredisent les précédentes dans « Le Grand Combat » de demain – celui de Michaux et de nous tous – de la lutte contre l’échec scolaire et la marginalisation sociale, et pour l’humanisation démocratique toujours à reconstruire. Demain, à nouveau, la poésie pourra répondre : présente !

SOMMAIRE

Michel Favriaud – Introduction
Entretien avec les linguistes
Michel Favriaud
– Questions aux linguistes d’aujourd’hui sur poésie, langue et didactique
Jean-Michel Adam
– Réponse
Alain Rabatel
– Réponse
Franck Neveu
– Réponse
François Rastier
– Réponse

Poésie et langue
Les grands linguistes à l’épreuve de la poésie : Saussure, Benveniste, Coseriu, Meschonnic
Christophe Gérard
– Art du langage et linguistique du sens
Régis Missire
– Faire sens et avoir un sens
Arnaud Bernadet
– De l’assemblage à l’ensemble : pour une nouvelle grammaire poétique ?

Des théories linguistiques à l’analyse raisonnée des poèmes/pièces de théâtre, et vice versa
Michèle Monte
– Pour une approche linguistique de la poésie contemporaine : à la rencontre de James Sacré et d’Ariane Dreyfus
Michel Favriaud – Les problèmes de ponctuation générale soulevés par la poésie contemporaine
Françoise Mignon – De quelques formes théâtrales de la poésie

La poésie au croisement des sciences de la langue et du texte, et des sciences cognitives
Marc Dominicy
– Les fondements conceptuels et méthodologiques d’une approche cognitive de la poésie

Poésie et didactique

Des formes institutionnelles aux propositions de rénovation
Judith Émery-Bruneau
– Finalités de l’enseignement de la poésie au secondaire québécois
Isabelle Brun-Lacour
– Nouveaux programmes, nouveaux manuels scolaires : les limites linguistiques du renouvellement didactique dans l’approche de la poésie
Yann Vuillet
– Un poème entre réfractions littéraires et scolaires

Une didactique de l’écoute et de l’écriture
Serge Martin
– Un petit caillou dans la chaussure didactique : le poème
Frédérique Cosnier-Laffage
– Vivre poème en classe : Apollinaire et la dinette rose

La poésie, moteur de l’apprentissage du Français langue étrangère
Olivier Mouginot
– Deux ateliers du poème pour « essayer dire » en français langue étrangère
Jaleh Kahnamouipour et Akbar Abdollahi
– Poésie et didactique de la poésie dans l’enseignement du FLE en Iran

La poésie : interdisciplinarité, métadisciplinarité, milieu
Michel Favriaud et Dan Liu
– Pour une écopoésie de l’apprentissage de la lecture au cycle 2, qui n’oublie pas les élèves en difficulté
Jérôme Cabot
– La poémaïeutique
Sandrine Bédouret-Larraburu et David Bédouret
– Le poème : habiter la métropole parisienne

Entretien avec les poètes

Michel Favriaud – Questions aux poètes
Édith Azam
– Réponse
Françoise Delorme
– Réponse
Danièle Faugeras
– Réponse
Irène Gayraud
– Réponse
Liliane Giraudon –
Réponse
Marie de Quatrebarbes
– Réponse

 
Poésie et langue : aspects théoriques et didactiques

Laisser une Réponse